SUPPLÉMENT AU RITUEL DE LA HAUTE MAGIE

 

LE NUCTÉMÉRON

D'APOLLONIUS DE THYANE.

 

Publié en grec d'après un ancien manuscrit, par Gilbert Gautrinus De vita et morte Moysis livre III, page 206, reproduit par Laurent Moshémius dans ses observations sacrées et historico-critiques, Amsterdam 1721, traduit et expliqué pour la première fois, par Eliphas Lévi.

Nuctéméron vent dire le jour de la nuit ou la nuit éclairée par le jour, C'est un titre analogue à celui de la lumière sortant des ténèbres, titre d'un ouvrage hermétique assez connu; on pourrait aussi le traduire ainsi :

 

LA LUMIÈRE DE L’OCCULTISME.

 

Ce monument de la haute magie des Assyriens est assez curieux pour que nous soyons dispensés d’en faire ressortir l'importance Nous n'avons pas seulement évoqué Apollonius, nous sommes parvenus peut-être à le ressusciter.

 

PREMIÈRE HEURE

Dans l’unité, les Daïmons chantent les louanges de Dieu, ils perdent leur malice et leur colère.

 

DEUXIÈME HEURE

Par le binaire, les poissons du Zodiaque chantent les louanges de Dieu, les serpents de feu s’enlacent autour du caducée et la foudre devient harmonieuse.

 

TROISIÈME HEURE

Les serpents du caducée d’Hermès s’entrelacent trois fois, Cerbère ouvre sa triple gueule et le feu chante les louanges de Dieu par les trois langues de la foudre.

 

QUATRIEME HEURE

À la quatrième heure, l’âme retourne visiter les tombeaux. C’est le moment où s’allument les lampes magiques aux quatre coins des cercles, c’est l’heure des enchantements et des prestiges.

 

CINQUIÈME HEURE

La voix des grandes eaux chante le Dieu des sphères célestes.

 

SIXIÈME HEURE

L’esprit se tient immobile, il voit les monstres infernaux marcher contre lui et il est sans crainte.

 

SEPTIÈME HEURE

Un feu qui donne la vie à tous les êtres animés est dirigé par la volonté des hommes purs. L’initié étend la main et les souffrances s’apaisent.

 

HUITIÈME HEURE

Les étoiles se parlent, l’âme des soleils correspond avec le soupir des fleurs, des chaînes d’harmonie font correspondre entre eux tous les êtres de la nature.

 

NEUVIÈME HEURE

Le nombre dont l'essence ne doit pas être révélée.

 

DIXIÈME HEURE

C’est la clé du cycle astronomique et du mouvement circulaire de la vie des hommes.

 

ONZIÈME HEURE

Les ailes des génies s’agitent avec un bruissement mystérieux, ils volent d’une sphère à l’autre et portent de monde en monde les messages de Dieu.

 

DOUZIÈME HEURE

Ici s’accomplissent par le feu les œuvres de l’éternelle lumière.

 

EXPLICATION

Ces douze heures symboliques, analogues aux signes du Zodiaque magiques et aux travaux allégoriques d'Hercule, représentent le série des œuvres de l'initiation Il faut donc d'abord :

1er deg;) Dompter les passions mauvaises et forcer suivant l'expression du sage Hiérophante, les démons eux-mêmes à louer Dieu.

2eme deg;) Étudier les forces équilibrées de la nature et savoir comment l'harmonie résu1te de l'analogie des contraires. Connaître le grand agent magique et la double polarisation de la lumière universelle.

3eme deg;) S’initier au symbolisme du ternaire principe de toutes les théogonies et de tous les symboles religieux.

4eme deg;) Savoir dominer tous les fantômes de l’imagination et triompher de tous les prestiges.

5eme deg;) Comprendre comment l’harmonie universelle se produit au centre des quatre forces élémentaires.

6eme deg;) Devenir inaccessible à la crainte

7eme deg;) S’exercer à la direction de la lumière magnétique.

8eme deg;) Apprendre à prévoir les effets par le calcul de pondération des causes.

9eme deg;) Comprendre la hiérarchie de l’enseignement, respecter les mystères du dogme et se taire devant les profanes.

10eme deg;) Étudier à fond l’astronomie.

11eme deg;) S’initier par l’analogie aux lois de la vie et de l’intelligence universelle.

12eme deg;) Opérer les grandes œuvres de la nature par la direction de la lumière.

 |Retour | |Page Suivante |