LA HIERARCHIE FEMININE   

 

 

 

 

LA MERE DU MONDE ET LA HIERACHIE FEMININE.

 

Une conférence publique donnée

par mon Instructrice Madame E.Warnon , le 8 octobre 1990.

 

 

Qui est Dieu le Père et qui est Dieu la Mère? Qui existait le premier?

Qui créa le monde? Voilà beaucoup de questions qu'on se pose!

 

L'ancienne sagesse nous parle d'un dualité primaire, le Père-Mère Eternel.

C'est Eux, ensemble - en tant que pôles positif et négatif, qui ont tissé la toile de l'univers à partir de deux substances: L'Esprit et la Matière pré-cosmique.

 

Cette dualité se manifestera dès la séparation des deux pôles. Toutes les religions admettent cette qualité, bien qu'elles fassent une différence entre les deux, consîderant le pôle positif comme créateur; l'autre pôle est pour ainsi dire oublié.

De tout ce qui précède, nous pouvons conclure qu'il existe réellement des aspects masculin et féminin dans l'immense Unité appellée Dieu, qu'Il soit manifesté ou non. La difference entre les deux concerne les principes et les qualités.

 

L'aspect Mère ou Maternel du Divin dans le Cosmos, se manifeste comme Mulaprakriti, ou la racine de la matière vierge. Elle est la suprême Illusion, Maha-Maya, le Saint Graal qui contient la Vie Divine, la Mère qui peut donner naissance en son sein vierge à l'Univers entier, à tous les mondes et à leur contenu. Cet aspect est tissé de voiles d'illusion toujours plus épais, constituant les trames du monde, fondements de la manifestation qu'on appelle "Plans" de la manifestation.

 

Dieu la Mère c'est la matière cosmique, la Sagesse immanente, le Saint Esprit. Elle est la Sophia, l'Ame du Monde, les eaux de l'espace, qui pénètrent même les plus hauts niveaux de l'univers.

 

Cette Mère Divine porte differents noms selon les Religions qui l'invoque. Elle est Devi Prakriti ou Aditi en Inde, Mère de Dieu. Elle est Shekinah ou lumière éternelle dans la Cabbale; Kwan Yin - Mère de Compassion en Chine; Isis en Egypte; Aphrodite, Pallas Athéna en Grèce; Vénus, Diane à Rome; Notre Dame - ou l'incarnation de l'Amour maternel dans le Christianisme.

 

Les anciennes civilisations et religions qui ont précédé l'Ere Chrétienne ont donc présenté un aspect féminin de Dieu, ce qui déroute un peu les Chrétiens qui, eux, parlent d'un seul Dieu Créateur mâle, d'un principe créateur unique et masculin, puis d'une Trinité également mâle: Dieu "LE" Père, Dieu "LE" Fils et Dieu "LE" Saint Esprit.

 

Les formulations dogmatiques concernant la Trinité Divine de l'Eglise Catholique Romaine, ont déformé le sens réel du mot Dieu; elles en ont fait un mystère impénétrable. Et en effet, ce mystère est complètement impénétrable, si l'on accepte l'idée qu'un seul pôle, le masculin, peut créer à lui seul.

 

La Genèse commence ses spéculations du début du processus de la création par ces mots:" Au commencement Dieu (la traduction véritable est Les Dieux) fit (firent) les cieux et la terre; " Ou : Jean 1 "Au commencement était le Verbe et le Verbe était en Dieu et le Verbe était Dieu."

 

L'Apocalypse dit: "Je suis l'Alpha et l'Omega".

 

La philosophie Hindoue présente la manifestation comme etant rythmique, cyclique, comme une respiration du Grand Tout - créant et absorbant; ici on perçoit la dualité: inspir et expir.

 

La Grande Mère, est aussi l'espace. On ne peut l'imaginer que par la vision de ténèbres illimités, s'étendant partout à l'infini. Dans ces ténèbres apparaît soudain un cercle lumineux représentant une sphère limitant ces mêmes ténèbres. Et dans ce cercle lumineux apparaissent d'autres cercles, puis d'autres encore, à l'infini, représentant cette fois les constellations, les soleils et les planètes. Toute cette substance éternelle, c'est la Mère.

 

La manifestation est incessante, continue, perpetuellement active et donne la Vie, le mouvement et l'être à tout ce qui existe. Elle maintient, par la pression de Son souffle Divin, la base d'illusion qui construit les univers et les mondes de l'existence.

 

Lorsque naquit le monde matériel, le Verbe (le son) s'est incarné. La Mère éternelle est donc inévitablment associée au Père Eternel, car c'est dans son sein, - l'espace vierge - qu'Il circonscrit l'univers.

 

Elle est également associée au Fils, car c'est en Elle qu'apparaît la dualité entre l'Absolu - l'Eternel présent - et le relatif. Elle est également le mouvement en deux temps, dont la caractéristique est la Vie et la Mort.... pour donner la conscience à tout ce qui existe.

 

Toutes ces vérités ont été cachées jusqu'au siècle dernier où Madame Blavatsky - Fondatrice de la Société Théosophique et écriain inspiré - en donna le sens réel et le symbolisme.

 

Quel est le mystère de la Mère du Monde? Pourquoi le grand peintre Russe Nicholas Roehrich l'a-t-il représentée voilée?

 

Son mystère est symbolisé précisement par le voile qui cache Sa face , mais qui, maintenant, se lève lentement pour qu'on découvre Son Mystère. Ainsi, l'humanité orpheline, va retrouver progressivement la Mère et son Amour.

cybernation_back.gif  cybernation_home.gif  cybernation_next.gif