BOUDDHISME   HISTORIQUE

 

Né dans l'Inde il y a vingt-cinq siècles, le bouddhisme s’est répandu peu à peu sur toute la partie la plus vaste et la plus peuplée de l’Asie, de l’Afghanistan en Indonésie et de Ceylan au Japon. Il y a prospéré pendant fort longtemps et il est encore florissant dans ces deux derniers pays ainsi qu’en Thaïlande, en Birmanie et en Corée du sud, comme il l’était naguère au Tibet, au Cambodge, au Laos et au Vietnam. Son influence fut, et, est demeurée profonde sur les hommes et les civilisations de ce continent, malgré les différences qui les distinguent et qui se manifestent notamment à travers les arts et les littératures des divers pays où ce mouvement s’est implanté.

Contrairement à ce que l’on pense généralement, l’aspect religieux n’est pas apparu tardivement et comme une sorte de corruption du bouddhisme originel, qui aurait été une pure philosophie.

le bouddhisme, a produit une philosophie dont la richesse, la diversité et l’audace méritent l’admiration. L’ampleur des vues, la profondeur de la pensée, qui ne connaît pas de limites à sa liberté, la grandeur et la rigueur des raisonnements n’ont pourtant pas d’autre but que d’amener à reconnaître la réalité avec une froide lucidité, à se détacher du monde trompeur et à avancer résolument sur la " Voie de la Délivrance "..

Plusieurs Bouddhismes existent : le Bouddhisme Chinois - Indien, - Japonais, et Tibétain.

Le Bouddhisme demeura uni que pendant un siècle après le Pari Nirvana, puis elle se divisa en une vingtaine de sectes au cours des cinq ou six siècles qui suivirent.

 

| Page Suivante | RETOUR |